Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  50 millions de profils Facebook utilisés sans permission

50 millions de profils Facebook utilisés sans permission



Une polémique de plus pour Facebook. The Observer et le Guardian ont révélé samedi 17 mars que Cambridge Analytica, une société utilisée par Donald Trump pendant sa campagne de 2016 pour cibler les électeurs américains, a recueilli les données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook sans l’autorisation de la plateforme. Elle s’est pour cela appuyée sur les travaux de Global Science Research, une société qui a développé une application pour rémunérer des utilisateurs en échange de tests de personnalité.

La veille, Facebook a reconnu dans un communiqué avoir eu connaissance de la fuite de données dès 2015, mais a attendu cette annonce pour suspendre Cambridge Analytica de sa plateforme. Lundi 19 mars, Bloomberg note que les actions de Facebook subissent leur plus forte baisse depuis 2015, alors que des élus européens et américains lui demandent de s’expliquer. L’agence de presse estime que cette pression pourrait être le signe que le réseau social sera bientôt soumis à une plus grande régulation.