Médias & Contenus  >  Etudes de cas  >  Comment Elle développe un groupe privé sur Facebook pour palier la baisse de la visibilité organique

Comment Elle développe un groupe privé sur Facebook pour palier la baisse de la visibilité organique



Certains éditeurs tentent de recréer du lien avec leurs audiences en mettant en place des communautés thématiques fermées sur Facebook. mind Media présente le dispositif mis en place depuis six mois par Elle (Lagardère Active) autour de la beauté et ses premiers résultats.

Le contexte

Confrontés à une nouvelle baisse de la portée organique de leurs publications sur Facebook - de 5 % à 4 % en moyenne, soit 20 %, selon son PDG Mark Zuckerberg - certains médias voient dans la création de groupes privés une alternative pour mieux toucher leurs publics. L'objectif : réduire leur dépendance aux fluctuations de l’algorithme de Facebook et augmenter l'engagement des internautes.

Plusieurs médias anglo-sax

[724 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous