Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Sandrine Plasseraud (We Are Social France) : "A-t-on raison d'avoir peur du changement d’algorithme de Facebook ?"

Sandrine Plasseraud (We Are Social France) : "A-t-on raison d'avoir peur du changement d’algorithme de Facebook ?"



La diminution de la visibilité naturelle sur Facebook n'est pas nécessairement une mauvaise chose pour les médias et les annonceurs ; les algorithmes des plateformes changent sans cesse et les plateformes elles-mêmes évoluent : les marques doivent maintenant mieux réfléchir aux raisons qui poussent un individu à les suivre et à interagir sur Facebook, estime Sandrine Plasseraud, fondatrice et présidente de We Are Social France.

Alors que le reach des pages ne cesse de baisser depuis des années, Mark Zuckerberg a semé la panique, début 2018, auprès des annonceurs et autres marques médias en annonçant sa volonté de favoriser à nouveau les interactions entre les individus au détriment des pages de marques et médias. Ces derniers, c’est sûr, n’auront plus d’autre choix que de médiatiser la moindre de leur prise de parole pour être visibles...

Et pourtant, le sujet est beaucoup plus complexe qu’une simple volonté du réseau social de Menlo Park d’augmenter ses revenus publicitaires via une médiatisation accrue des c

[919 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous