Médias & Contenus  >  Actualités  >  Renault investit dans Challenges pour développer la mise à disposition de contenus dans ses véhicules

Renault investit dans Challenges pour développer la mise à disposition de contenus dans ses véhicules



Claude Perdriel, PDG de Challenges, a publié un éditorial sur le site web de l’hebdomadaire, dans lequel il explique les raisons de l’ouverture du capital de son groupe (Challenges, Sciences & Avenir, La Recherche, L'Histoire et Historia), à hauteur de 40 % à Renault (il conserve les 60 %) :

“Les nuages noirs s'amoncellent. Les marchands de journaux, ruinés, ferment. La coopérative qui nous distribue ne peut plus payer l'intégralité de notre dû. Sur internet, pour accepter de diffuser nos contenus, les grands groupes et les principaux intermédiaires prennent jusqu'à 70 % de nos recettes publicitaires. Il y avait donc des raisons de s'inquiéter.

Et puis, début septembre 2017, Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault, nous a proposé un projet révolutionnaire : mettre nos contenus à la disposition de tous les possesseurs de voiture Renault. Cette idée lui est venue en réfléchissant aux développements de la voiture électrique et de la voiture autonome connectée.

Ces avancées peuvent aussi profiter dès maintenant à l'ensemble des modèles. "Ce projet s'inscrit pleinement dans la stratégie du groupe Renault qui vise à offrir de nouveaux services connectés et à améliorer l'expérience de ses clients ", nous a-t-il expliqué. Cette idée, si innovante, s'est imposée à nous, sur le champ, comme une évidence.” (lire son éditorial sur Challenges.fr) 

Au-delà d’un investissement lié à de bonnes relations entre le PDG de Renault et Claude Perdriel, une conférence de presse doit avoir lieu ce jeudi 14 décembre pour préciser les synergies entrevues.