Régies & Adtech  >  Actualités  >  La contrefaçon des noms de domaine coûte 3,5 millions de dollars par jour aux éditeurs américains

La contrefaçon des noms de domaine coûte 3,5 millions de dollars par jour aux éditeurs américains



Fin septembre, le Financial Times indiquait que l’usurpation de son nom de domaine représentait un manque à gagner d’un million de livres par mois. Une étude menée aux Etats-Unis par le consultant indépendant Matthew Goldstein auprès de 16 éditeurs, dont le New York Times et le Washington Post, permet de donner une idée plus précise de l’ampleur du phénomène.

Aux Etats-Unis, le “domain spoofing”, l’usurpation des noms de domaine des éditeurs par des acteurs mal intentionnés qui se font passer pour eux auprès des acheteurs et ainsi leur vendre de faux inventaires, a &

[853 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous