Médias & Contenus  >  Actualités  >  Comment The Economist attire de nouveaux abonnés numériques via le marketing et la data

Comment The Economist attire de nouveaux abonnés numériques via le marketing et la data



Pour pallier des revenus publicitaires incertains, l'hebdomadaire britannique développe son activité numérique payante via les données, avec une augmentation des prix régulière et une présence sur toutes les plateformes.

La hausse de près de 7 % du chiffre d'affaires de The Economist entre mars 2016 et mars 2017 (de 331 à 353 millions de livres) cache une réalité plus contrastée. Son activité publicitaire, en particulier, a encore reculé, cette fois de 21 %, selon ses derniers résultats publiés.

Le titre n'échappe pas à la tendance mondiale : 18 % de ses revenus sont désormais issus de la publicité, contre 40 % il y a sept ans. Il tente donc de développer son activité numérique

[723 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous