Médias & Contenus  >  Actualités  >  Social media : certains médias flouent-ils les acheteurs en augmentant artificiellement leur nombre de fans sur Facebook ?

Social media : certains médias flouent-ils les acheteurs en augmentant artificiellement leur nombre de fans sur Facebook ?



Outre l’achat de “likes”, il existe d’autres méthodes pour faire gonfler plus ou moins artificiellement le nombre de fans sur une page Facebook, parfois monétisée ensuite auprès des agences et annonceurs via des contenus sponsorisés.

Plusieurs pure players, se basant en totalité ou en grande partie sur l’audience via les réseaux sociaux, les utilisent. La principale technique consiste à racheter une ou plusieurs pages existantes, à les renommer, puis à les fusionner avec sa propre page pour gonfler immédiatement son audience.

Comme l’explique vendredi 17 novembre le JDN, qui s’appuie sur des données fournies par Social Bakers, une page comme “Fraiches” de Minutebuzz, qui rassemble aujourd’hui 1,6 million de “fans”, a été créée de cette façon : huit autres pages ont été fusionnées.

Une plateforme, Web France, s’est même spécialisée dans la mise en relation entre acheteurs et vendeurs de pages Facebook. Elle revendique 100 à 200 transactions par jour sur sa plateforme.

Ces pratiques ne sont pas strictement interdites par Facebook, même si la plateforme commence à supprimer certaines pages utilisant ces méthodes douteuses, regroupées parfois sous le nom de “lifejacking”.