Régies & Adtech  >  Entretiens  >  Christine Milan (SapientRazorfish France) : "L'élément humain demeure essentiel dans la publicité pour le luxe"

Christine Milan (SapientRazorfish France) : "L'élément humain demeure essentiel dans la publicité pour le luxe"



En 2018 en France, les annonceurs du luxe devraient investir 128 millions de dollars sur le digital, selon les prévisions de Publicis Media. Le numérique totalisera alors 20,1 % de part de marché dans le mix média. mind Media a interrogé Christine Milan, codirectrice de la stratégie et de l'innovation de SapientRazorfish (Publicis Groupe), agence positionnée sur la transformation numérique par les technologies, le conseil et l'expérience client, pour évoquer les enjeux du digital pour les marques de cet univers. Avec une question centrale : comment optimiser les effets du numérique tout en protégeant l'image des marques de luxe ?

La transformation digitale des annonceurs du luxe est-elle enclenchée ?

Oui, le digital a changé le comportement des consommateurs et donc fait évoluer les business models et le marketing des marques de luxe. L'achat n'est pas la fin, mais le début de la relation avec le client. Pour moi, l'enjeu majeur pour les marques de luxe en 2018 sera la personnalisation grâce à la data et au CRM. Permettre au vendeur de s'appuyer sur des recommandations plus personnalisées est l'un des gros enjeux auquel il faut répondre

Il vous reste 1776 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Christine Milan (SapientRazorfish France) : "L'élément humain demeure essentiel dans la publicité pour le luxe"