Régies & Adtech  >  Actualités  >  Les premières conséquences de la restriction du tracking dans Safari

Les premières conséquences de la restriction du tracking dans Safari



En septembre, Apple a mis en place dans son navigateur Safari un nouvel outil, baptisé Intelligent Tracking Prevention (ITP), destiné à limiter le tracking publicitaire (lire sur notre site). Le site Digiday rapporte lundi 16 octobre que les éditeurs anglo-saxons commencent déjà à en subir les conséquences. En particulier ceux qui s’appuient fortement sur le programmatique, car leur capacité de ciblage s’en trouve diminuée.

Bien que le changement soit récent et que les éditeurs peinent encore à isoler les effets d’ITP, le site CafeMedia, qui vend plus de la moitié de son inventaire en programmatique, a enregistré au quatrième trimestre des CPM 10 % inférieurs à ce qu’il attendait pour la période. Environ un tiers de son trafic mobile provient de Safari. L’éditeur Ranker a vu l’écart entre le yield sur iOS et Android se creuser de 8 % en faveur d’Android. Et Granite Media a vu ses CPM baisser de 15 à 20 % depuis la mise à jour de Safari.