Médias & Contenus  >  Tribunes  >  Datajournalisme (2/3) : la situation dans les rédactions françaises en 2017

Datajournalisme (2/3) : la situation dans les rédactions françaises en 2017



Nicolas Kayser-Bril, l'un des datajournalistes français de référence, d'abord au sein d'Owni, puis comme cofondateur de l'agence Journalism++, fait part de son expérience et livre son regard sur les stratégies de datajournalisme des médias. Dans ce deuxième volet d'une série de trois articles, il présente les principales initiatives et organisations des éditeurs français : Le Monde, Libération, Le Parisien, Le Télégramme... et leurs lacunes.

 

En vogue depuis la fin des années 2000, le journalisme de données est un terme fourre-tout qui désigne les interactions entre développeurs informatiques et journalistes. En France et dans la plupart des pays d’Europe, inviter des développeurs dans la rédaction a longtemps été tabou. Les mentalités évoluent et, avec elles, les modes de fonctionnement des rédactions. Après quelques années à tâtonner, plusieurs médias ont mis en place des équipes structurées pour produire du datajournalisme.

OWNI a été la première structure a faire travailler ensemble journaliste et développeurs. La soucoupe a disparu des radars en 2012, mais les expérimentations ont continué. F

[946 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous