Médias & Contenus  >  Actualités  >  Ariane et Benjamin de Rothschild deviennent actionnaires majoritaires de Slate.fr

Ariane et Benjamin de Rothschild deviennent actionnaires majoritaires de Slate.fr



Les médias en ligne d’information générale persévérant avec un modèle entièrement gratuit rencontrent de plus en plus de difficultés. Nouvel exemple avec Slate.fr dont les fondateurs viennent de perdre la majorité du capital.

Après avoir brièvement testé la mise en place d’une offre payante (lire sur notre site), Slate.fr est revenu au modèle 100 % publicitaire mais n’a toujours pas trouvé la voie de la rentabilité. Face à ses difficultés économiques - le pure player perd chaque année plusieurs centaines de milliers d’euros -, Arianne et Benjamin de Rotschild, déjà principaux actionnaires, ont réinvesti 1,15 million d’euros fin juin pour devenir majoritaires, révèle Libération vendredi 18 août .

Les deux grandes fortunes investiront dans les 18 prochains mois un million d’euros supplémentaires. Jean-Marie Colombani, principal cofondateur, demeure président. Au plan éditorial, la priorité sera donnée aux longs formats, écrits par des pigistes et édités par une petite rédaction. En 2016, Slate.fr revendiquait 2 millions de VU mensuels (Google Analytics).

A l’occasion de ce changement d’actionnaires majoritaires, la gouvernance du site est réorganisée : Boris Razon, directeur des rédactions, Eric Leser, directeur général, et Charlotte Pudlowski, rédactrice en chef, quittent la société. Ils sont remplacés par Marc Sillam, proche du nouvel actionnaire nommé directeur général du site, et Christophe Carron, ex-journaliste de Canal+ et de Voici, qui devient rédacteur en chef.

Une clause de cession a déclenché le départ de nombreux journalistes, dont le nombre devrait passer de 12 à 7, selon des informations de Libération.