Médias & Contenus  >  Actualités  >  Vidéo : Amazon attire les producteurs et les créateurs grâce aux revenus qu’il propose

Vidéo : Amazon attire les producteurs et les créateurs grâce aux revenus qu’il propose



Amazon souhaite s’imposer comme un acteur important de la vidéo. Alors que Facebook et YouTube proposent des revenus jugés insuffisants par les éditeurs, Amazon veut tirer son épingle du jeu grâce à son service Prime streaming. Lancé il y a un an aux Etats-Unis, il permet de distribuer des vidéos soit individuelles, soit thématiques au sein de collections ou même sous forme de saisons entières au sein d’Amazon Video Direct, service distribué auprès des abonnés à Amazon Prime (79 millions aux Etats-Unis).

Selon Digiday, qui détaille sa stratégie lundi 17 juillet, les producteurs qui y distribuent leurs vidéos sont rémunérés de plusieurs façons : 15 centimes de dollars par heure streamée aux Etats-Unis (6 centimes au Royaume-Uni, Allemagne et Japon), 50 % sur les ventes et locations de vidéos individuelles et 55 % des revenus publicitaires générés sur le visionnage gratuit des vidéos. Un éditeur présent sur cette offre a assuré à notre confrère américain avoir gagné près de 75 000 dollars au cours du mois qui a suivi la mise en ligne de ses programmes, soit “quatre fois les revenus tirés de YouTube pendant la même période”. Certains créateurs, comme le studio Jash, commencent donc à produire des vidéos en priorité pour Amazon, notamment pour exploiter son aspect “premium”.

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous