Agences & Annonceurs  >  Actualités  >  Quelles conséquences après la fusion Havas-Vivendi ?

Quelles conséquences après la fusion Havas-Vivendi ?



Un peu plus d’un mois après que Vivendi ait annoncé son intention de faire l’acquisition d’Havas (lire sur notre site), le président de l’agence, Yannick Bolloré, a accordé une interview au Figaro dimanche 18 juin.

Il indique notamment que les moyens financiers de Vivendi seront mis à contribution pour faire des acquisitions afin d’accélérer la croissance d’Havas. Selon lui, “Havas peut apporter à Vivendi un vrai savoir-faire dans ce que l'on appelle la science du consommateur, c'est-à-dire la compréhension des enjeux de la société de consommation et des grandes tendances consuméristes.” Yannick Bolloré relève aussi “un enjeu lié à la data que l'on ne peut pas réaliser quand on est seulement partenaires. Le fait d'appartenir au même groupe va nous permettre de mettre en place de vraies sciences de la data autour des donnés propriétaires de Vivendi.”

En mai, l’UDA s’était inquiétée des possibles conflits d’intérêts produits par la fusion entre les deux groupes (lire sur notre site). Yannick Bolloré s’en défend : “L'intérêt suprême qui guide Havas Media est clairement d'acheter dans l'intérêt de ses clients. L'intérêt de Vivendi Media sur la partie vente d'espace est d'entretenir des bonnes relations avec tout le monde. C'est pourquoi ces activités doivent opérer de manière autonome et indépendante pour que ces conflits n'existent pas et qu'ils n'aient pas lieu d'être.”