Régies & Adtech  >  Actualités  >  Comment aufeminin a adopté le header bidding

Comment aufeminin a adopté le header bidding



Jusqu'à présent, le header bidding, cette technologie qui permet aux éditeurs de mettre en concurrence davantage de sources de demande – DSP, adexchanges, adnetworks - lors de leurs ventes programmatiques, a surtout été intégré par des éditeurs anglo-saxons De plus en plus d'éditeurs français l'envisagent mais se demandent comment procéder. Quels gains espérer ? Quels risques pour la latence des sites ? Quel wrapper utiliser ? Header bidding côté serveur ou côté client ? Avec quels SSP ? Bastien Deleau, programmatic sales director chez aufeminin, explique comment le groupe média a adopté le header bidding, et les bénéfices qu'il en a tiré.

Origines

"Les raisons de l'adoption du header bidding par aufeminin s'inscrivent dans un contexte global pour notre groupe. Le siège social est en France, où nous comptons 150 personnes, mais nous employons 400 personnes au total dans le monde, avec des éditeurs et des audiences sur tous les continents, hors Asie. Le site aufeminin est traduit en huit langues dans 18 pays. Nous avons aussi des médias locaux qui attirent des audiences importantes, comme le média de cuisine Marmiton en France ou le site parental Netmums au Royaume-Uni. Début 2015, nous avons fait l'acquisition de Livingly Media, un éditeur de contenus lifestyle américain. Il y a un an et demi, il a fait le choix de monétiser la totalité de son inventaire par le canal programmatique, en développant son propre wrapper header bidding, c'est-à-dire la technologie qui permet à un éditeur de mettre en compétition plusieurs technologies d'achat aux enchères ("bidders") en temps réel. Ça a été notre laboratoire, car il dispo

[1437 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous pour accéder à nos contenus gratuits ou achetez des contenus à l'unité.

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Media

Abonnez-vous