Google présent dans 85 % des fichiers ads.txt en Allemagne

Depuis sa création en mai 2017 par l’IAB Tech Lab, de plus en plus d’éditeurs ont(…)

La contrefaçon des noms de domaine coûte 3,5 millions de dollars par jour aux éditeurs américains

Fin septembre, le Financial Times indiquait que l’usurpation de son nom de domaine représentait un manque à gagner d’un million de livres par mois. Une étude menée aux Etats-Unis par le consultant indépendant Matthew Goldstein auprès de 16 éditeurs, dont le New York Times et le Washington Post, permet de donner une idée plus précise de l’ampleur du phénomène.

Ads.txt favoriserait la réévaluation des inventaires publicitaires des éditeurs

Fin septembre, le Financial Times indiquait que l’usurpation de son nom de domaine lui(…)

Brian O'Kelley (AppNexus) : "Marques et éditeurs gagneraient beaucoup à sortir de l’écosystème de Google"

Brian O'Kelley est le fondateur de la plateforme DSP-SSP AppNexus. mind Media l'interroge sur les problématiques actuelles de l'achat programmatique : la concurrence tarifaire à laquelle se livrent les SSP, l'omniprésence de Google, la suspension de son accréditation pour la visibilité par le MRC, le passage d'enchères au second prix à des enchères au premier prix, les alliances éditeurs, les conséquences d'ads.txt, ou encore la blockchain appliquée à l'adtech.

Les DSP d’AppNexus n’achèteront bientôt que les vendeurs autorisés dans ads.txt

Pour lutter contre l’usurpation de leurs noms de domaines, de plus d’éditeurs mettent(…)

Relations régies - prestataires (2/2) : les fichiers ads.txt témoignent de la dépendance des éditeurs aux sous-régies

Les fichiers ads.txt apportent plus de transparence sur l’achat et la vente programmatiques. mind Media a décrypté leur application sur un échantillon de 39 régies en France. La première partie de notre enquête (publiée ici) a montré que malgré la grande concentration des SSP, une multitude d’acteurs se disputent la commercialisation de l’inventaire des éditeurs. La deuxième partie montre notamment que plusieurs dizaines de SSP différents proposent au marché l'inventaire des régies de notre panel, alors qu'une majorité d'entre eux n'a signé de contrat commercial avec aucune. Certains éditeurs affirment vouloir faire le ménage dans ces relations.

Adform met à jour un nouveau montage de fraude publicitaire, Hyphbot

Les éditeurs sont soumis à une pression croissante pour adopter ads.txt, le dispositif(…)

Relations régies - prestataires (1/2) : ce que révèlent les fichiers ads.txt du marché des SSP

Google travaille avec environ 85 % des régies en France. C'est l'un des enseignements de notre enquête basée sur un décryptage minutieux d'ads.txt appliqué à un échantillon de 39 régies. Les fichiers ads.txt doivent apporter plus de transparence sur l'achat et la vente programmatiques : au-delà d'aider les éditeurs à lutter contre l'usurpation de leurs noms de domaines, ils sont donc une mine d'informations sur l'état de la publicité en ligne. La première partie de notre enquête montre que malgré la grande concentration du marché des SSP, une multitude d'acteurs se disputent la commercialisation de l'inventaire des éditeurs. La semaine prochaine, la deuxième partie sera consacrée aux relations complexes que les régies entretiennent avec leurs vendeurs et les régies tierces.

Le Financial Times met en garde les sociétés adtech contre la fraude

En septembre, le Financial Times a révélé que l’usurpation de son nom de domaine par(…)

Deux éditeurs français ont adopté l'outil ads.txt pour lutter contre la fraude publicitaire

Après les médias anglo-saxons, certains éditeurs français commencent à s'intéresser à cet outil de l'IAB US pour lutter contre l'usurpation de leurs noms de domaine.

Le Financial Times alerte les annonceurs sur l’usurpation de son URL

Les éditeurs s’inquiètent du manque à gagner que leur cause la fraude publicitaire, en(…)

Jason Tollestrup (Washington Post) : "Le data leakage est un mal nécessaire"

Depuis son acquisition en 2013 par Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, pour 250 millions de dollars, le Washington Post a beaucoup augmenté son trafic (78,7 millions de VU en avril, selon Comscore). Ses revenus numériques dépassent les 100 millions de dollars annuels. Jason Tollestrup, directeur du programmatique et de la business intelligence du Washington Post, explique comment le titre monétise son audience et livre son regard sur les enjeux annexes :l'intérêt du header bidding, la gestion des data, l'extension d'audience et la lutte contre la fraude.

ads.txt, la réponse de l'IAB à la fraude dans la publicité en ligne

Le 17 mai, le Tech Lab de l’IAB a lancé une initiative, baptisée ads.txt, pour aider les éditeurs et les sociétés adtech à endiguer la contrefaçon dans la publicité en ligne.