Mashable cédé pour seulement 50 millions de dollars

Les pure players américains connaissent une période délicate. Quelques jours après que BuzzFeed ait annoncé une centaine de licenciements et la diversification de ses sources de revenus (lire sur notre site), le fondateur de Mashable, Pete Cashmore, a vendu son site à l’éditeur Ziff Davis.

Vidéo : Facebook va investir davantage pour sa section Watch

Facebook est prêt à investir davantage dans les programmes vidéo exclusifs diffusés sur Watch, la section de sa plateforme installée en août aux Etats-Unis. Selon Digiday, qui y consacre un article jeudi 30 novembre, le réseau social proposait au départ entre 10 000 et 40 000 dollars par épisode pour les programmes courts (appelées “spotlight”) et entre 250 000 et 1 million de dollars pour chaque épisode de série original (baptisé “hero”). Ces sommes auraient triplé, selon Digiday : Facebook paierait aujourd’hui entre 50 000 et 70 000 dollars pour un programme court par exemple. La stratégie du groupe serait désormais de concentrer ses investissements sur un petit nombre de programmes qualitatifs et plus longs. Selon un éditeur partenaire de Facebook, la plateforme considère un programme réussi si au moins 10 % de son audience totale a regardé tous les épisodes. Au regard de ce critère, quatre programmes ont été renouvelés.

BuzzFeed mise sur la diversification via la production de vidéos

BuzzFeed est confronté à son tour aux difficultés du marché publicitaire, mis en évidence par l’annonce de résultats en hausse en 2017, mais moins bons que prévus. Le site américain prévoit donc une légère évolution de ses sources de revenus.

Quelles conséquences aurait la fin de la neutralité du net sur les prix de la publicité en ligne ?

Aux Etats-Unis, la Commission fédérale des communications (FCC) s’apprête à mettre à mal la neutralité du net, ce qui libérerait les fournisseurs d’accès à internet (FAI) de leurs obligations de garantir à tous leurs clients une égalité d’accès au réseau, par exemple en adaptant la vitesse de chargement à l’offre souscrite ou en filtrant certains contenus.

Les ambitions du Washington Post dans la vente de logiciels

En 2015, le Washington Post présentait ARC, une suite d’outils qui permet(…)

Des éditeurs veulent mieux qualifier leurs contenus pour lutter contre les fake news

Alors que les grandes plateformes ont été pointées du doigt pour leur rôle dans la diffusion de fausses informations depuis les élections présidentielles américaines, plusieurs éditeurs anglo-saxons viennent d’adopter des mesures pour tenter d’endiguer le problème.

Le New York Times envisage un futur sans journal papier

Pour célébrer ses cinq ans à la tête du New York Times, son CEO Mark Thompson a(…)

DigiTrust, qui veut améliorer la synchronisation des cookies, annonce de premiers partenaires éditeurs

Pour résoudre les problèmes rencontrés par les éditeurs de contenus propres à la synchronisation des cookies tierce partie (latence des pages, faible taux de matching…), des sociétés adtech veulent mutualiser leurs efforts.

AT&T affiche ses ambitions dans la TV adressée

Malgré une offre de 85 milliards de dollars formulée par AT&T en octobre 2016, la(…)

Débuts poussifs pour l'alliance programmatique TrustX aux Etats-Unis

Annoncée en septembre 2016 (lire sur notre site), la place de marché américaine(…)

Twitter lance une nouvelle offre publicitaire pour les petits annonceurs

L’annonce des résultats de Twitter, fin octobre, avait été saluée par les(…)

TV connectée : les résultats de Roku dynamisés par la publicité

Le fabricant de boîtiers pour TV connectée Roku, entré en bourse en septembre, a(…)

Sa transition vers le programmatique affecte les revenus publicitaires de Snap

Les revenus publicitaires et les utilisateurs de l'application n'augmentent pas aussi vite qu'espérés, mais l'engagement et la popularité auprès des millennials ne se dément pas. La transition vers le programmatique, en particulier, coûte cher à Snapchat.

Le NYT veut atteindre 10 millions d’abonnés

Pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé, le titre investit plus sur la rétention des abonnés que sur l’acquisition pure de nouveaux clients.

Aux Etats-Unis, les 18-35 ans sont de plus en plus nombreux à s‘abonner aux médias

L’élection de Donald Trump a redonné du souffle aux médias américains, et(…)

Le New York Times veut personnaliser ses pages d’accueil

La personnalisation ne se limite plus aux encarts réservés à la recommandation de(…)

Les éditeurs qui ont pivoté vers la vidéo font face à un problème de monétisation

Pour tenter de tirer parti de CPM plus élevés dans la vidéo, de nombreux éditeurs(…)

Aux Etats-Unis, la 4A’s pourrait accueillir des cabinets de conseil

Les cabinets de conseil deviennent des acteurs de plus en plus importants dans le secteur de la publicité.

Comment les annonceurs réagissent aux errements de la publicité en ligne

Les plus grands annonceurs ont mis à profit l'année écoulée pour renforcer leur arsenal de mesures pour plus de transparence dans leurs relations avec leurs partenaires et une meilleure efficacité de leurs investissements. Une récente étude de la WFA montre l'ampleur du travail accompli.