Brand safety : JPMorgan a créé son propre outil pour sélectionner les chaînes fiables sur YouTube

YouTube a été au coeur de plusieurs polémiques concernant la brand safety l’an passé.(…)

Ecrans & Média va utiliser l’outil de détection de Storyzy pour lutter contre les fake news

Selon nos informations, quelques jours après avoir annoncé son premier partenariat(…)

YouTube durcit les conditions de monétisation de ses vidéos pour améliorer sa brand safety

YouTube, qui a été en 2017 au coeur de plusieurs polémiques sur le contexte de(…)

28 annonceurs s'engagent à de meilleures pratiques publicitaires

Des entreprises parmi les plus importantes (Citroën, Coca-Cola, Danone, EDF, L'Oréal, Nespresso, Nestlé, Opel, Orange, Procter & Gamble...) ont signé le programme "FAIRe" de l'UDA. Plusieurs points concernent la publicité en ligne.

Agence79 signe un partenariat avec une société de détection des fake news

Les sites proposant des contenus complotistes, extrémistes, propagandistes, mensongers ou simplement faux, recherchant le clic, créent un réel risque pour l’image des marques adossées à leurs contenus par le biais du programmatique.

Brand safety : comment les annonceurs peuvent éviter les sites de fake news

Aux États-Unis, l'élection de Donald Trump a conduit plusieurs annonceurs et agences à assumer leur responsabilité dans le financement de sites propageant de fausses informations et à entamer des actions concrètes pour ne plus y afficher leurs campagnes. En France, les marques se font plus discrètes, L'écosystème de sites de fake news est pourtant bien réel et constituent un réel danger pour leur image. Quelle est la position des annonceurs et quels sont les outils proposés par le marché ? mind Media a interrogé AppNexus, Integral Ad Science, Storyzy et l'agence DBi France (Havas).

P-A Ruquier (Storyzy) : "Les annonceurs français n’ont pas pris la mesure de la toxicité des sites de fake news"

ON VOUS EXPLIQUE. L’influence grandissante des sites diffusant des fake news et la responsabilité des annonceurs dans leur financement ont agité le marché de la publicité aux Etats-Unis en 2017. Plusieurs milliers de marques se sont d'ailleurs engagées à ne plus diffuser de publicité sur un site comme Breibart News, par exemple. En France, aucun annonceur n’a pris position publiquement. Selon Pierre-Albert Ruquier, directeur marketing de Storyzy, start-up spécialisée dans la détection automatique de sites de fake news, les marques françaises n’ont pas encore pris conscience du risque.

Label Digital Ad Trust : tous les détails sur la mise en place, ses objectifs, les questions qu’il pose

18 mois après avoir initié le projet d’un label indépendant pour favoriser la qualité des offres éditoriales et publicitaires – et ainsi réorienter les investissements des annonceurs – l’interprofession s’est enfin accordée sur ses modalités. Quels sont les critères et les tarifs pour obtenir le label Digital Ad Trust ? Quelles sont les conséquences attendues sur les formats publicitaires ?

L’UDA veut imposer plus de transparence sur la chaîne de valeur programmatique

L’Union des annonceurs a présenté jeudi 7 décembre un plan offensif pour améliorer la qualité de la publicité en ligne. mind Media décrypte deux points majeurs : la volonté de créer un nouvel indicateur de mesure et surtout son souhait de clarifier la charge du reporting des campagnes : une mission a été confiée au cabinet Ebiquity.

Label Digital Ad Trust : les réactions du secteur publicitaire

SRI, Udecam, UDA, IAB France, ARPP, CESP, ACPM, etc. L’ensemble des dirigeants des associations représentatives de la publicité en ligne affichent leur satisfaction après avoir trouvé un accord sur les contours de ce nouveau label de qualité. Leurs commentaires sont toutefois variés

L’interprofession dévoile son label qualité des sites internet, Digital Ad Trust

En juillet 2016, pour lutter contre le développement des adblockers, rassurer les(…)

News Corp lance une plateforme publicitaire commune à tous ses sites

Pour lutter contre Google et Facebook, les éditeurs cherchent à offrir un guichet(…)

Brian O'Kelley (AppNexus) : "Marques et éditeurs gagneraient beaucoup à sortir de l’écosystème de Google"

Brian O'Kelley est le fondateur de la plateforme DSP-SSP AppNexus. mind Media l'interroge sur les problématiques actuelles de l'achat programmatique : la concurrence tarifaire à laquelle se livrent les SSP, l'omniprésence de Google, la suspension de son accréditation pour la visibilité par le MRC, le passage d'enchères au second prix à des enchères au premier prix, les alliances éditeurs, les conséquences d'ads.txt, ou encore la blockchain appliquée à l'adtech.

Laurent Broca (Havas Media France) : "Il faut que la brand safety devienne le premier critère d’achat des annonceurs"

Laurent Broca a quitté la présidence de Vizeum France (Dentsu Aegis Network) en septembre dernier pour rejoindre Havas en tant que président d'Havas Media France, qui représente 80 % des achats médias du groupe dans l'Hexagone. Il explique à mind Media sa feuille de route et ses premières décisions, évoque la concurrence que représentent les GAFA et les cabinets de conseil, et exprime son enthousiasme pour les alliances éditeurs.

Brand safety : “Google preferred” serait surcôté selon certains annonceurs

Après les déboires, au printemps, de Youtube, accusé de ne pas garantir la brand safety des campagnes des annonceurs sur sa plateforme, Google avait mis en avant son programme premium "Google Prefered”, créé en 2014.

Visibilité, brand safety, fraude : les acteurs de l'advérification passés au crible

La défiance des annonceurs envers les performances de la publicité en ligne a favorisé le développement d'outils de mesure tiers. Pour se différencier, ils misent sur les accréditations, les certifications et les partenariats avec les plateformes (un tableau comparatif, à télécharger en bas de page, complète cet article).

YouTube dévoile de nouveaux outils de ciblage à destination des annonceurs

Quelques mois après avoir été critiqué par des acheteurs médias au Royaume-Uni pour(…)

Criteo mis en cause pour fraude par deux études

Un fonds activiste et une société spécialisée dans la lutte contre la fraude publicitaire accusent le retargeter de mauvaises pratiques en matière de transparence, de brand safety, de mesure et d'attribution.

RGPD, Transparence, visibilité, data... les professionnels racontent le contenu de leurs discussions à Dmexco

mind Media a interrogé plusieurs personnalités du secteur publicitaire présents à Dmexco les 13 et 14 septembre, la plupart français, sur ce qui les a marqué cette année : Julien Gardes (AdForm), Cyril Geffray (Smart), Nicolas Rieul (S4M), Franck Lewkowicz (Quantcast), Geoffrey La Rocca (Teads), Christian Henschel (Adjust), François-Xavier Préaut (Outbrain).