Brian O'Kelley (AppNexus) : "Marques et éditeurs gagneraient beaucoup à sortir de l’écosystème de Google"

Brian O'Kelley est le fondateur de la plateforme DSP-SSP AppNexus. mind Media l'interroge sur les problématiques actuelles de l'achat programmatique : la concurrence tarifaire à laquelle se livrent les SSP, l'omniprésence de Google, la suspension de son accréditation pour la visibilité par le MRC, le passage d'enchères au second prix à des enchères au premier prix, les alliances éditeurs, les conséquences d'ads.txt, ou encore la blockchain appliquée à l'adtech.

Pangaea, l'alliance programmatique d'éditeurs anglo-saxons, connaît un développement poussif

Créée au printemps 2015, cette place de marché vend en programmatique les inventaires display de plusieurs éditeurs anglo-saxons : The Guardian, Reuters et CNN International, qui en est désormais propriétaire. The Financial Times et The Economist ont quitté le projet.

Les DSP d’AppNexus n’achèteront bientôt que les vendeurs autorisés dans ads.txt

Pour lutter contre l’usurpation de leurs noms de domaines, de plus d’éditeurs mettent(…)

Relations régies - prestataires (1/2) : ce que révèlent les fichiers ads.txt du marché des SSP

Google travaille avec environ 85 % des régies en France. C'est l'un des enseignements de notre enquête basée sur un décryptage minutieux d'ads.txt appliqué à un échantillon de 39 régies. Les fichiers ads.txt doivent apporter plus de transparence sur l'achat et la vente programmatiques : au-delà d'aider les éditeurs à lutter contre l'usurpation de leurs noms de domaines, ils sont donc une mine d'informations sur l'état de la publicité en ligne. La première partie de notre enquête montre que malgré la grande concentration du marché des SSP, une multitude d'acteurs se disputent la commercialisation de l'inventaire des éditeurs. La semaine prochaine, la deuxième partie sera consacrée aux relations complexes que les régies entretiennent avec leurs vendeurs et les régies tierces.

Visibilité : l'accréditation d'AppNexus et FreeWheel suspendue par le MRC

Le Media rating council (MRC) a relevé ses exigences en matière de détection de la fraude publicitaire. Depuis, plusieurs sociétés peinent à conserver leur accréditation. Et tandis que les annonceurs privilégient de plus en plus les outils de mesure tiers, certains intermédiaires renoncent à conserver l'agrément du MRC.

Les nouvelles ambitions de l'alliance programmatique anglo-saxonne Pangaea

Depuis sa création à l’automne 2015 par le Guardian, CNN International Commercial(…)

Trois projets concurrents veulent améliorer la synchronisation des cookies

Pour résoudre les problèmes rencontrés par les éditeurs de contenus propres à la synchronisation des cookies tierce partie (latence des pages, faible taux de matching…), des sociétés adtech veulent mutualiser leurs efforts. Mais les éditeurs s'interrogent face à la multiplication des projets concurrents et craignent que le règlement e-privacy ne les remette en cause dans quelques mois.

Header bidding : AppNexus, Rubicon Project et PubMatic lancent Prebid.org

Le header bidding, cette technologie qui permet aux éditeurs de mettre plusieurs(…)

Corinne Denis (Lagardère Active et Le Geste) : "Nous examinerons des opérations de croissance externe"

Corinne Denis est directrice du numérique et du développement des revenus de Lagardère Active, et présidente du Geste. Pour mind Media, elle présente le travail effectué depuis son arrivée il y a deux ans et demi et les choix de technologies publicitaires effectués. Elle évoque aussi des projets de croissance externe.

Header bidding : les enseignements tirés par les premiers éditeurs français à l'avoir adopté

Après avoir convaincu les éditeurs anglo-saxons, où la part de marché de DoubleClick For Publishers (DFP), l'adserver de Google, est très importante, le header bidding tente de plus en plus de leurs confrères français. Ils sont nombreux à avoir lancé des tests ou à étudier cette technologie qui permet aux éditeurs de mettre en concurrence davantage de sources de demande (DSP, adexchanges, adnetworks) lors de leurs ventes en programmatique. Mais elle soulève encore de nombreuses questions : quels gains espérer ? Installée côté client ou côté serveur ? Quel wrapper header bidding ? Quels risques sur la latence des pages ? mind Media a interrogé les premiers éditeurs français à l'avoir mis en place : Webedia, Purch, aufeminin, Nice Matin et La Place Media.

Une association avec AppNexus et Facebook pour documenter les coûts de l’achat média ?

Mediapost rapporte vendredi 19 mai qu’au moins quatre grandes sociétés du marché(…)

Le point sur les alliances data en Europe

Pour faire face à Google et Facebook et préparer la fin annoncée des cookies, certains éditeurs en Europe et des sociétés adtech commencent à s’unir pour développer des identifiants uniques et des DMP communes. En France, des projets voient aussi le jour, notamment "Gravity", qui avance. mind Media les détaille.

Amnet France va tenter d'individualiser les enchères programmatiques

Le trading desk du groupe Dentsu Aegis Network s'est associé à une start-up française pour optimiser davantage ses achats médias en programmatique et leur impact.

Comment AppNexus a tiré parti du header bidding

Laurent Nicolas, vice-président produit d'AppNexus, qui a développé un wrapper header bidding open source baptisé PreBid.js, explique l'origine de cette technologie et la manière dont AppNexus en tire parti.

AppNexus lance une initiative header bidding côté serveur

Les éditeurs auront bientôt davantage de choix pour accéder au header bidding, cette(…)

Faut-il changer les mesures d'audience et d'efficacité de la publicité en ligne ?

Les mesures de visibilité et d'efficacité de la publicité en ligne et les modes d'achat qui en découlent sont vivement critiqués par Facebook qui, par l'intermédiaire de son directeur marketing sciences Tony Evans, a appelé fin avril à un "big bang" dans ce domaine. Si la plateforme a évidemment des des intérêts dans cette remise en cause des standards et outils de l'industrie, les questions qu'il soulève correspondent à de réelles problématiques pour le marché. mind Media a interrogé Facebook, Publicis Media, Integral Ad Science, AppNexus et Criteo.

AppNexus crée un consortium pour contrer Google et Facebook dans les données

La mainmise de Google et Facebook sur le marché de la publicité en ligne repose en grande partie sur les données, loguées et massives, dont ils disposent sur une grande partie de la population connectée.

Adserver : Axel Springer quitte Google pour AppNexus

Axel Springer veut se rendre moins dépendant de Google sans pour autant renoncer à ses(…)

SSP, DMP, adserver... Les choix technos des principales régies publicitaires en France

Pour optimiser leurs revenus en gérant différentes demandes publicitaires, les régies construisent des architectures publicitaires composées de briques technologiques extérieures (adserver, SSP, DMP...). Le choix et l'installation d'une nouvelle technologie ne sont pas des processus légers, mais les cartes sont régulièrement rebattues en fonction des dernières fonctionnalités et innovations : header bidding, full-stack... mind Media a interrogé Webedia, Prisma Media, Team Media et TF1 Publicité pour les décrypter. Un tableau comparatif des choix effectués par 14 grandes régies complète notre panorama.