Dans ses comptes, Publicis dégrade la valorisation des actifs de Sapient de 1,44 milliard d’euros

Publicis avait acheté l’agence digitale américaine Sapient en 2015 pour 3,7 milliards(…)

Sabina Gros remplace Jean-Luc Chetrit à la présidence de Carat

La rumeur circulait ces dernières semaines, Dentsu Aegis Network France lui a donné du crédit ce mercredi 8 février.

L'appel d'offres : l'annonceur doit bien évaluer son besoin au préalable

(Par Pierre-Edouard Heilbronner, cofondateur du cabinet Onzedixième) La plupart des collaborations agence - annonceur commencent par un appel d’offres. On entend beaucoup de critiques ces derniers temps sur cette pratique : l’appel d’offres serait inutile, inadapté, économiquement désastreux pour les agences, stratégiquement et créativement stérile, et tant d’autres maux encore....

Transparence : GroupM émet des réserves sur Facebook Audience Network

Si les acheteurs apprécient Facebook, qui a engrangé 8,6 milliards de revenus(…)

Pinterest se lance dans le search

Le search a représenté 56 % du marché de la publicité en ligne en France en 2016, soit(…)

Mobile : Facebook va afficher des publicités dans Messenger

Facebook capte déjà une grande partie de la publicité en ligne sur mobile, mais il(…)

Comment Procter & Gamble va instaurer plus de clarté dans ses achats médias

Après que Tesco ait récemment annoncé la création d’un poste de chief media officer, c’est au tour de Procter & Gamble de présenter un plan en quatre étapes pour mettre plus de clarté dans ses achats médias, rapporte AdExchanger lundi 30 janvier.

Comment les agences réagissent à l'internalisation du programmatique par les annonceurs

La montée en compétence programmatique par les annonceurs pourrait menacer l'activité d'achat média des agences et les trading desks indépendant. Ils s'adaptent en accompagnant le mouvement par des offres de régie et de conseil.

Comment les trading desks d’agence misent sur les données

Les trading desks d’agence ont décidé depuis quelques mois de mettre l’accent sur les data et de communiquer sur leur capacité à identifier un consommateur quelque soit l’écran ou la plateforme qu’il utilise.

Nicolas Rieul quitte Dentsu Aegis Network

Selon nos informations, Nicolas Rieul a quitté vendredi 20 janvier Dentsu Aegis Network, après trois ans passés à la tête du pôle mobile. Il rejoint (...)

Etudes : les annonceurs veulent démontrer l'impact de la communication sur l'économie

Pour revaloriser les métiers de la communication et démontrer son impact sur(…)

Publicis Communications : fusion de Nurun Paris dans Publicis Conseil

Le réseau d’agences créatives Publicis Communications France a annoncé dans un(…)

Aux Etats-Unis, les éditeurs ont multiplié les acquisitions d'agences en 2016

Les éditeurs américains ont nettement renforcé les compétences en création de leurs(…)

Annonceurs : dans quels cas internaliser son trading desk ?

Alors que le programmatique prend une importance croissante dans la publicité en ligne, de plus en plus d'annonceurs choisissent de se passer tout ou partie des agences pour leur achat média, en créant leur propre trading desks. Si ce choix présente l'avantage de faire des économies et de gagner en transparence, il comporte aussi des risques, sur la gestion des ressources humaines et l'innovation, notamment. C'est pourquoi certaines marques optent plutôt aujourd'hui pour des modèles hybrides. Quels types de marque s'y prêtent le mieux ? Pour quels avantages et quels inconvénients ? Jusqu'où internaliser ? mind a interrogé Air France, Club Med, Pernod Ricard, Agence 79, VT Scan, Tradelab et TubeMogul sur l'opportunité, pour une marque, d'opérer elle-même ses achats programmatiques et les résultats à en attendre.

Achats médias : quand internaliser et quand externaliser ?

Le développement du programmatique a poussé les annonceurs à s’interroger davantage(…)

Data : Omnicom critique la démarche de GroupM, qui lui répond

Les grandes agences s’affrontent de plus en plus frontalement sur le terrain des(…)

Alexandra Chabanne (GroupM) : "L'internalisation du programmatique par les annonceurs est un choix risqué"

Alexandra Chabanne est la directrice générale de GroupM France, qui rassemble 850 personnes dans cinq agences médias : MindShare, KR Media, Mediacom France, MEC France et Maxus. Pour mind, elle détaille l'organisation numérique de ces agences, l'approche du programmatique par le groupe et son modèle de rémunération. Elle revient aussi sur la charte annoncée en septembre, le déploiement d'une méta-DSP, et les erreurs de mesure de Facebook.

Comment Cheerz a optimisé sa campagne TV avec un outil technologique

Comment améliorer ses coûts d’acquisition au moment d’une campagne TV ? Pour répondre à cette problématique, le service d’impression photo en ligne Cheerz (plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, 35 salariés), a fait appel à TVTY, qui a développé une plateforme de moment marketing permettant notamment de synchroniser publicités TV et digitales. Maxime Schipman, head of traffic & CRM chez Cheerz et Antoine de Kermel, directeur général EMEA de TVTY, présentent les détails de cette campagne qui a permis à la start-up français, créée en 2012, de réduire son coût d’acquisition sur Facebook et Google.

Arena Media France : Séverine Six promue directrice générale


Un an après sa nomination comme directrice générale adjointe d'Arena Media France,(…)