Corinne Thierache (ALERION Société d’Avocats) : "Règlement e-privacy : un cadre qui ne satisfait personne"

La commission européenne a présenté mardi 10 janvier un projet de texte qui viendrait réviser une directive du règlement général sur la protection des données (RGPD). Il prévoit que les navigateurs soient tenus de demander aux internautes, au moment de l’installation, le niveau de protection qu’ils souhaitent adopter (nos détails). Corinne Thierache, avocate associée chez ALERION Société d’Avocats, et responsable du département PI/NTIC, analyse les risques que pourrait provoquer ce nouveau texte sur le marché publicitaire. (…)

Arther Wu (Cheetah Mobile) : "Trois façons de faire d'une application le canal CRM par excellence
"

Selon Flurry analytics de Yahoo, nous passons 90 % de notre temps in-app lorsque nous utilisons nos smarpthones. Y a-t-il un meilleur canal marketing pour attirer l'attention des consommateurs ? Selon Arther Wu, directeur senior chez Cheetah Mobile, Il est impératif pour les marketeurs de considérer les applications mobiles comme un moyen de créer des rencontres immersives entre marques et consommateurs. Ils pourraient voir ce média devenir un canal GRC majeur, stimulant l’engagement, encourageant la fidélisation et offrant la possibilité de mesurer le succès de leurs campagnes marketing. 

Par conséquent, la question qui se pose est de savoir comment atteindre cet objectif.

Isabelle Le Roy (tracks&facts) : "Les annonceurs doivent faire du vCPM le standard du marché !"

Par Isabelle Le Roy (tracks&facts). Le CPM ne remplit plus sa mission de standard pour le marché publicitaire et les acteurs doivent trouver un nouvel étalon, à commencer par les annonceurs, qui doivent enfin prendre leurs responsabilités et orienter le marché, estime Isabelle LeRoy, fondatrice du cabinet de conseil tracks&facts.

Par Fabrice Valmier (VT Scan) : "Comment les médias US tissent des relations directes avec les annonceurs"

Fabrice Valmier, cofondateur du cabinet de sélection d'agences VT Scan, explique comment les médias et les régies américains. sortent de leur territoire naturel pour proposer aux annonceurs de nouvelles prestations. Sur quoi se basent leur discours et quelles sont leurs performances ?

Frédéric Marty-Debat (Converteo) : "La transparence de l'achat média n'est pas le vrai enjeu pour les annonceurs"

En pointant des manques et des pratiques douteuses de certaines agences aux Etats-Unis, le rapport de l'ANA publié au printemps dernier a provoqué une énorme déflagration chez les annonceurs. Mais e n'est pas aussi simple ; l'enjeu pour le marché est plutôt dans l'installation d'outils internes et dans la propriété des données, affirme Frédéric Marty-Debat, manager de la practice média du cabinet Converteo.

Antoine Ferrier-Battner (Adback) : "Chaque éditeur doit personnaliser son dispositif anti-adblocking"

En septembre, l'opération anti-adblockers coordonnée par le Geste avec la solution d'Adback, qui associait une trentaine d'éditeurs, a permis d'analyser 250 millions de sessions internet (lire les résultats sur mind). Antoine Ferrier-Battner, le président d'Adback, dresse le bilan de cette opération et présente les prochaines étapes : des dispositifs adaptés à chaque éditeur et une étude qualitative sur la réactivation des adblockers.

Mickaël Ferreira (Quantum Advertising) : "Les trois conditions pour développer le marché du native advertising"

Face au développement du native advertising depuis trois ans, l’IAB a émis des recommandations dès la fin 2014, en le définissant comme un format utilisant le design et l’ergonomie du site média, servi en dehors des emplacements publicitaires traditionnels. Est-ce suffisant quand on voit la diversité des pratiques et des formats ? Mickaël Ferreira, cofondateur et CEO de Quantum Advertising, estime qu'il faut aller plus loin et expose pour mind les trois éléments nécessaires au développement du marché et la création de valeur.

"Les trois leviers pour améliorer l’expérience utilisateur grâce au programmatique"

La fragmentation des écrans et la multiplication des points de contact entre les annonceurs et les consommateurs ont bouleversé la donne : ce n’est plus la marque, mais bien le consommateur qui choisit le canal. Ceci complexifie considérablement le travail des marketeurs. Stéphane Ambrosini, directeur général France du DSP MediaMath, explique pour mind la façon dont ils peuvent s'appuyer sur le programmatique pour adresser efficacement des messages ou des contenus et rendre leur communication efficace (livre blanc disponible en téléchargement).

Vincent Ducrey (Hub Institute) : "La disruption digitale est un 
défi plus humain que technologique"

A l’occasion de la 4e édition de #innoweek, la semaine nationale de l’innovation, et à la veille de la conférence parisienne HUBFORUM, son cofondateur Vincent Ducrey explique pourquoi l’humain doit rester au cœur de la transformation numérique de la société comme des entreprises.

Denis Gaucher (Kantar Media) : "Comment les réseaux sociaux façonnent la publicité nouvelle génération"

Dans un marché publicitaire atone, les leviers digitaux tirent le marché vers le haut avec une croissance de 5% en 2015. Mais selon Denis Gaucher, directeur général Ad Intelligence Europe chez Kantar Media, au-delà du display et du search, les réseaux sociaux qui réinventent la publicité vont peser de plus en plus lourd dans les stratégies média des marques.

Jérémy Parola (Reworld Media) : "Le narrative ads est la meilleure solution pour contourner les adblockers"

Les médias cherchent toujours la meilleure façon de répondre à la problématique posée par l’adblocking. Trois solutions sont généralement testées : développer ou payer des solutions techniques de contournement, accepter de rémunérer les sociétés qui commercialisent les adblockers, développer le payant ou le freemium. Une autre voie, le ¨ narrative ads'', est possible, affirme Jérémy Parola, directeur des activités numériques de Reworld Media.

Transformation numérique : "Le CMO doit être préféré au CDO"

La nécessité de maîtriser la transformation numérique que nous vivons semble avoir créé un grand vide au sein de la direction des entreprises, qu’il a fallu combler avec quelqu’un possédant les compétences appropriées : le CDO. Ce poste semble pourtant superflu et c'est au directeur marketing de monter en compétence sur le digital, selon François Rychlewski, directeur Europe du Sud de Marketo, société d'optimisation du marketing en ligne.

Visibilité: “Il faut s’accorder sur des standards universels de mesure de l’efficacité publicitaire”

[par Jana Eisenstein, DG EMEA de Videology] Les annonceurs exigent de plus en plus que leurs impressions soient vues, au point de s’équiper en outils de mesure et d’orienter leurs investissements vers des régies qui leur offrent des garanties. Mais que ce soit dans sa définition, son périmètre ou sa mesure, la question de la visibilite des campagnes publicitaires vidéo est l’une des plus clivantes du secteur de la publicité en ligne. Jana Eisenstein, directrice générale EMEA de Videology, détaille certaines difficultés actuelles et en appelle à une concertation collective en faveur de meilleurs standards universels.

Le GRP vidéo français est-il vraiment un progrès ?

[par Caroline Hugonenc, Teads] A ce jour, les écrans étant disjoints en termes de mesure d’audience, il est aussi difficile pour les éditeurs de monétiser leur contenu sur plusieurs écrans que pour les annonceurs de développer des campagnes vidéo entièrement intégrées. Des initiatives ont lieu pour tenter de corriger cette lacune, notamment celle de Médiamétrie et Integral Ad Science pour un GRP vidéo en France. Mais le GRP, indicateur historique de la télévision, est-il le meilleur instrument pour apporter une réponse à cette recherche de langage commun ? Caroline Hugonenc, VP Research à Teads, livre son point de vue.

Pourquoi un nouveau modèle d’agence est nécessaire autour de la brand tech 

Le départ d’Olivier Mazeron de GroupM pour participer à un projet de brand tech met en lumière l’émergence de ce nouveau type d’agence, qui veut connecter les entreprises et les marques aux technologies. Un nouveau risque pour les agences traditionnelles ? Xavier Desmaison et Laurent Foisset, qui ont fondé il y a quelques mois Monolith Partners, première société française qui revendique ce positionnement, livrent leur point de vue (…)

“Pourquoi le marché publicitaire doit se préparer à la blockchain” - par Christophe Dané (Digitall Makers)

D’UberPub au Blockchain Ad… L’ubérisation du marché publicitaire est en route depuis quelques années déjà. Personne n’en parle, mais tout le monde le devine. Et si c’était seulement le premier niveau de la révolution qui s’annonce sur notre marché ? Car si la programmatique a considérablement fait évoluer le secteur, un autre concept pointe déjà son nez : la “blockchain”, cette technologie de ­stockage et de transmission de données, transparente, sécurisée, décentralisée. Ses effets peuvent être considérables pour la publicité et la communication en ligne.

“Trois stratégies qui permettent aux marques de rendre leur appli mobile populaire et rentable”

Avec 31,6 millions d’utilisateurs mobiles Internet, le marché mobile français est l’un des plus développés à l’échelle mondiale. Le développement d’applications mobiles n’est donc plus la chasse gardée des entreprises de haute technologie. Selon Djamel Agaoua, senior vice president worldwide sales de Cheetah Mobile, société de développement d’applications et de sécurité sur mobile, les marques dont la stratégie repose sur des applications doivent respecter trois principes.

Pascal Malotti (Valtech) : “Réalité virtuelle et réalité augmentée, du virtuel au réel ?”

Le CES 2016 de Las Vegas a de nouveau révélé les tendances de l’électronique. Certaines innovations, comme les “wearables”, commencent à entrer dans les usages. D’autres, comme la voiture autonome, ne verront le jour qu’à plus long terme. En revanche, les réalités virtuelle (RV) et augmentée (RA) atteignent un seuil critique : les premiers casques de réalité virtuelle seront bientôt commercialisés et la réalité augmentée retente sa chance avec des usages repensés. Dans une tribune pour mind-Satellinet, Pascal Palotti, directeur conseil et marketing de Valtech, livre son sentiment sur les technologies et les stratégies qui s’esquissent pour les différents constructeurs

Google modifie l’affichage de ses liens sponsorisés : quelles conséquences pour les annonceurs ?

(Par Cédric Duma et Mathilde Lett, Activis) - En test depuis 2010, le dispositif est maintenant généralisé : depuis lundi 22 février, l’affichage des résultats de recherche a subi quelques modifications sur le moteur de Google. S’il est encore impossible de prédire l’impact réel qu’auront ces modifications pour le SEA et le SEO, certaines suppositions peuvent déjà être formulées : baisse du taux de clics sur les résultats naturels et hausse probable des coûts par clic (CPC) pour le SEA. Avec également deux évolutions majeures dans l’affichage des publicités Google AdWords (liens sponsorisés). Cédric Duma et Mathilde Lett, consultants à Activis, expliquent lesquels et comment les annonceurs peuvent s’adapter. (accès gratuit)