Christophe Dané (Digitall Makers) : "Arrêtons avec le mythe du bon message à la bonne personne et au bon moment"

Encouragé par les promesses du programmatique, le mantra des marketeurs ces dernières années - adresser un contenu publicitaire optimal au bon internaute et à un moment bien précis - a parfois des effets contre-productifs pour le business des marques : si transformer les personnes qui hésitent ou sont sur le point de passer à l’acte est une chose essentielle, vouloir convaincre et persuader les autres est aussi important pour les annonceurs, explique Christophe Dané, fondateur de l’agence conseil en marketing Digitall Makers.

Comment les annonceurs doivent appréhender les assistants virtuels

L'utilisation de la voix au sein du numérique devient une priorité pour Amazon, Google, Apple and co. Habituez-vous aux noms d'Alexa, Siri ou Cortana : l’ère de la conversation s’ouvre, et ce n’est plus celle des réseaux sociaux, mais des assistants virtuels, ces applications servitielles qui fournissent des réponses aux questions, alertent sur les événements importants et effectue certaines tâches. Search vocal, sponsoring, création de sa voix comme actif stratégique... Virgile Brodziak, directeur général de J. Walter Thompson Paris, explique comment les agences et les marques peuvent s'emparer de ces nouveaux services.

Le défi du tracking au-delà des cookies

La pression s'accentue sur les cookies - à tout le moins des cookies tiers - ces petits fichiers texte incriminés pour leur tendance insidieuse à pister le moindre de nos faits et gestes numériques, essentiellement à des fins commerciales. Outre une efficacité remise en cause du fait de la mobilité croissante des usages digitaux et du manque de maîtrise sur leurs données constatées par les éditeurs et les annonceurs, la CNIL et la Commission européenne veulent durcir leur utilisation dès 2018. Eric Prigent, fondateur d’Ividence, société française spécialisée dans la publicité programmatique par e-mail, présente les enjeux de ce débat pour les éditeurs et les annonceurs ainsi que les alternatives.

E-sport : les avancées et les lacunes de la nouvelle loi pour les organisateurs de compétitions

Les compétitions de jeux vidéo disposent en France d’un cadre juridique relativement complet depuis la loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique. Mais ce cadre reste encore à parfaire, notamment afin de donner aux organisateurs les outils nécessaires à la défense et à la valorisation des compétitions de e-sport qu’ils organisent, par exemple pour les retransmissions audiovisuelles. Jean-Sébastien Mariez et Xavier Près, avocats au sein de la société De Gaulle Fleurance & Associés, expliquent les apports du nouveau texte pour les organisateurs des compétitions de e-sport et le chemin qu’il reste à faire afin de sécuriser son exploitation audiovisuelle.

Jérôme Maréchal (Sublime Skinz) : "Les innovations publicitaires mobiles en 2017 : ce que les éditeurs doivent savoir"

ON VOUS EXPLIQUE. Les usages numériques sont de plus en plus mobiles. Et les éditeurs, s'ils en ont pris conscience, n'ont pas encore mis en pratique cette évolution au niveau publicitaire. Pour recréer de la valeur et retrouver la confiance des utilisateurs, les formats doivent pourtant évoluer en étant moins intrusifs et plus originaux, explique Jérôme Maréchal, directeur général associé à Sublime Skinz.

Pierre-Jean Bozo (UDA) : "Il faudra que les acheteurs ne sélectionnent que des sites labellisés"

Les annonceurs et les agences devront prendre leur part dans l'amélioration de l'écosystème publicitaire en privilégiant pour leurs investissements les sites de qualité qui seront adoubés par le prochain label SRI-UDECAM, estime Pierre-Jean Bozo, directeur général de l’UDA.

Visibilité : passons d’une vision ad-centric à une vision user-centric

(Par Hadrien de Nijs) La norme IAB recommande de juger de la visibilité d'un format display quand au moins 50 % de la surface est visible à l’écran pendant au moins 1 seconde. Est-ce vraiment efficace ? Si les annonceurs ont raison de vouloir que leurs bannières soient vues, ils doivent revoir leurs critères de performance en intégrant la notion de temps vu effectif sur cible, souligne Hadrien de Nijs, cofondateur de Blueseed, cabinet de conseil en data marketing et efficacité business.

Bien finir son appel d’offres : les clefs d’une bonne évaluation des agences

Pierre-Edouard Heilbronner, cofondateur du cabinet Onzedixièmes, spécialisé dans l’accompagnement des annonceurs et de leurs agences, expose dans nos colonnes les bonnes pratiques de l’appel d’offres. Voici la cinquième et dernière tribune de ce cycle.

Les GAFA sont les prochains concurrents des groupes audiovisuels

Avec l’explosion de la vidéo en direct, les relations qu’entretiennent les médias historiques, notamment les groupes de télévision, avec les géants du web, entrent dans une nouvelle ère. De partenaires de diffusion, les GAFA vont vite devenir de redoutables acteurs dans l'attribution des droits de diffusion, notamment sportifs, estime Stéphane Gotajner, senior consultant media, publicité et digital.

L'appel d'offres : comment optimiser la séquence de brief

Par Pierre-Edouard Heilbronner (Onzedixièmes) - Annonceurs, votre besoin réel d’un appel d’offre est validé, les agences sont sélectionnées, vous pouvez maintenant leur transmettre votre brief.

L'appel d'offres : comment sélectionner les participants et cadrer le processus

Par Pierre-Edouard Heilbronner (Onzedixièmes) - Annonceurs, une fois que l’annonceur a bien a bien compris son besoin d’agence, il reste à mobiliser les agences qui vont pouvoir vous répondre dans une compétition organisée, fluide, fiable et transparente. Ce qui n'est pas une mince affaire.

L’appel d’offres : l’annonceur doit parfaitement qualifier son besoin

(Par Pierre-Edouard Heilbronner, cofondateur du cabinet Onzedixième) - Annonceurs, vous avez décidé de lancer un appel d’offres, félicitations. Mais quel est au juste votre besoin d’agence ? De quelle valeur ajoutée avez-vous besoin de la part de votre/vos agences, au quotidien comme sur le moyen et long terme ? En d’autres termes, quelle question comptez-vous poser à l’agence ?

L'appel d'offres : l'annonceur doit bien évaluer son besoin au préalable

(Par Pierre-Edouard Heilbronner, cofondateur du cabinet Onzedixième) La plupart des collaborations agence - annonceur commencent par un appel d’offres. On entend beaucoup de critiques ces derniers temps sur cette pratique : l’appel d’offres serait inutile, inadapté, économiquement désastreux pour les agences, stratégiquement et créativement stérile, et tant d’autres maux encore....

Corinne Thierache (ALERION Société d’Avocats) : "Règlement e-privacy : un cadre qui ne satisfait personne"

La commission européenne a présenté mardi 10 janvier un projet de texte qui viendrait réviser une directive du règlement général sur la protection des données (RGPD). Il prévoit que les navigateurs soient tenus de demander aux internautes, au moment de l’installation, le niveau de protection qu’ils souhaitent adopter (nos détails). Corinne Thierache, avocate associée chez ALERION Société d’Avocats, et responsable du département PI/NTIC, analyse les risques que pourrait provoquer ce nouveau texte sur le marché publicitaire. (…)

Arther Wu (Cheetah Mobile) : "Trois façons de faire d'une application le canal CRM par excellence
"

Selon Flurry analytics de Yahoo, nous passons 90 % de notre temps in-app lorsque nous utilisons nos smarpthones. Y a-t-il un meilleur canal marketing pour attirer l'attention des consommateurs ? Selon Arther Wu, directeur senior chez Cheetah Mobile, Il est impératif pour les marketeurs de considérer les applications mobiles comme un moyen de créer des rencontres immersives entre marques et consommateurs. Ils pourraient voir ce média devenir un canal GRC majeur, stimulant l’engagement, encourageant la fidélisation et offrant la possibilité de mesurer le succès de leurs campagnes marketing. 

Par conséquent, la question qui se pose est de savoir comment atteindre cet objectif.

Isabelle Le Roy (tracks&facts) : "Les annonceurs doivent faire du vCPM le standard du marché !"

Par Isabelle Le Roy (tracks&facts). Le CPM ne remplit plus sa mission de standard pour le marché publicitaire et les acteurs doivent trouver un nouvel étalon, à commencer par les annonceurs, qui doivent enfin prendre leurs responsabilités et orienter le marché, estime Isabelle LeRoy, fondatrice du cabinet de conseil tracks&facts.

Par Fabrice Valmier (VT Scan) : "Comment les médias US tissent des relations directes avec les annonceurs"

Fabrice Valmier, cofondateur du cabinet de sélection d'agences VT Scan, explique comment les médias et les régies américains. sortent de leur territoire naturel pour proposer aux annonceurs de nouvelles prestations. Sur quoi se basent leur discours et quelles sont leurs performances ?

Frédéric Marty-Debat (Converteo) : "La transparence de l'achat média n'est pas le vrai enjeu pour les annonceurs"

En pointant des manques et des pratiques douteuses de certaines agences aux Etats-Unis, le rapport de l'ANA publié au printemps dernier a provoqué une énorme déflagration chez les annonceurs. Mais e n'est pas aussi simple ; l'enjeu pour le marché est plutôt dans l'installation d'outils internes et dans la propriété des données, affirme Frédéric Marty-Debat, manager de la practice média du cabinet Converteo.

Antoine Ferrier-Battner (Adback) : "Chaque éditeur doit personnaliser son dispositif anti-adblocking"

En septembre, l'opération anti-adblockers coordonnée par le Geste avec la solution d'Adback, qui associait une trentaine d'éditeurs, a permis d'analyser 250 millions de sessions internet (lire les résultats sur mind). Antoine Ferrier-Battner, le président d'Adback, dresse le bilan de cette opération et présente les prochaines étapes : des dispositifs adaptés à chaque éditeur et une étude qualitative sur la réactivation des adblockers.