SSP, DMP, adserver... Les choix technos des principales régies publicitaires en France

Pour optimiser leurs revenus en gérant différentes demandes publicitaires, les régies construisent des architectures publicitaires composées de briques technologiques extérieures (adserver, SSP, DMP...). Le choix et l'installation d'une nouvelle technologie ne sont pas des processus légers, mais les cartes sont régulièrement rebattues en fonction des dernières fonctionnalités et innovations : header bidding, full-stack... mind Media a interrogé Webedia, Prisma Media, Team Media et TF1 Publicité pour les décrypter. Un tableau comparatif des choix effectués par 14 grandes régies complète notre panorama.

Le mobile dans les agences : quelles organisations pour quels résultats ?

Même s'ils connaissent une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années, les investissements mobiles restent en France bien en deçà des usages. Comment les agences s'organisent-elles pour accompagner les annonceurs sur cet écran ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque organisation ? mind a interrogé GroupM et son agence mobile Joule, l'agence spécialisée Mobext (Havas Group), les responsables mobiles d'OMD, Publicis Media et Dentsu Aegis Network, la directrice mobilité d'IPG Mediabrands, ainsi que plusieurs régies et l'ex-responsable mobile de Dentsu Nicolas Rieul. Un tableau comparatif complète ce dossier.

Comment les sites e-commerce commercialisent leurs inventaires publicitaires

Pour monétiser leurs audiences par la publicité, les sites e-commerce actionnent plusieurs stratégies. Tandis que les plus importants créent leur propre régie, certains se tournent vers des régies externes premium, mais la plupart se contentent encore de proposer leur inventaire aux DSP programmatiques. Comment les sites e-commerce s'organisent-ils pour monétiser leurs audiences ? Quel est leur intérêt pour le programmatique et les DMP ? Mind Media a interrogé 3W Régie, Régie REC, Carrefour Média, iMedia Center (Auchan) et le cabinet Monetize Partners sur leurs organisations et leurs problématiques.

Sites e-commerce : spécificités et positionnements publicitaires

Pour faire face à une concurrence croissante et améliorer leur rentabilité, de plus en plus de sites e-commerce monétisent leurs audiences par la publicité. Ils séduisent les annonceurs grâce à une audience en phase d’achat et des données très qualifiées. Quels sont les audiences, les actifs publicitaires et les formats sur les sites marchands ? mind Media a interrogé 3W Régie, Régie REC, iMédia Center (Auchan), Carrefour Média et HighCo sur les spécificités de la publicité sur ces sites.

Advertpayment : le positionnement des start-up spécialisées

Proposer aux internautes de regarder une publicité vidéo avant d'accéder à un contenu d'ordinaire payant a constitué l'une des nouveautés de 2016. Alors que les éditeurs continuent de tester ce modèle, quels sont les positionnements, les modèles économiques et les résultats des start-up de l'advertpayment ?

Contourner les adblockers : une promesse difficile à tenir

Le développement des adblockers entraîne un manque à gagner croissant pour les éditeurs. Depuis quelques années, certains prestataires leur proposent de contourner les plugins anti-pub pour afficher des publicités même aux internautes qui en sont équipés. Mais plusieurs acteurs spécialisés ont renoncé ces derniers mois, car les difficultés sont nombreuses : le jeu du chat et de la souris avec les communautés d'adblockers est gourmand en ressources de développement, l’intégration de leur solution chez les éditeurs est longue, et les questions juridiques ne sont pas encore toutes tranchées. mind a interrogé Secret Media, Uponit, AdBack, Le Geste et plusieurs anciens prestataires pour faire le point sur ces obstacles.

Comment les chaînes TV intègrent le replay dans leurs stratégies de programmation

Grâce au replay, les téléspectateurs s’affranchissent des contraintes de diffusion des chaînes et visionnent les programmes quand ils le souhaitent. Les diffuseurs - et les annonceurs - se sont donc approprié ce mode de consommation. Quelles sont les contraintes règlementaires du replay en France et comment les groupes audiovisuels font-ils évoluer leurs offres ? Comment l’intègrent-ils dans leurs programmations ? Comment s’appuient-ils sur cette nouvelle consommation pour développer une offre complémentaire de l’antenne ? De quelle façon la monétisation publicitaire est-elle réalisée ? (…)

Annonceurs : dans quels cas internaliser son trading desk ?

Alors que le programmatique prend une importance croissante dans la publicité en ligne, de plus en plus d'annonceurs choisissent de se passer tout ou partie des agences pour leur achat média, en créant leur propre trading desks. Si ce choix présente l'avantage de faire des économies et de gagner en transparence, il comporte aussi des risques, sur la gestion des ressources humaines et l'innovation, notamment. C'est pourquoi certaines marques optent plutôt aujourd'hui pour des modèles hybrides. Quels types de marque s'y prêtent le mieux ? Pour quels avantages et quels inconvénients ? Jusqu'où internaliser ? mind a interrogé Air France, Club Med, Pernod Ricard, Agence 79, VT Scan, Tradelab et TubeMogul sur l'opportunité, pour une marque, d'opérer elle-même ses achats programmatiques et les résultats à en attendre.

Production automatisée de vidéos : panorama des prestataires et premiers retours d'expérience

La vidéo représentait, au premier semestre, plus d'un tiers des investissements publicitaires en ligne, selon l'observatoire de l'e-pub, avec une croissance de 26 % appelée à perdurer. Pour capter ce marché largement dominé par la publicité in-stream, les médias français accélèrent leur production de vidéos et font maintenant appel à des sociétés de création automatisée spécialisées dans ce format. Wibbitz, Wochit et Bigvu préemptent ce marché en France et comptent parmi leurs clients LCI, L'Express, Le Parisien, L'Opinion, France 24 ou et Les Echos. Qui sont ces sociétés et comment se différencient-elles ? Comment les médias utilisent-ils leur solution ? Les promesses de ces outils sont-elles tenues ? Mind a interrogé les trois sociétés, ainsi que France 24, L'Express, Le Parisien et L'Opinion. Un tableau comparatif complète ce dossier.(…)

Comment les régies mobiles premium affrontent la nouvelle concurrence

Avec une hausse continue des audiences, le marché publicitaire mobile connaît depuis deux ans une belle croissance : hors réseaux sociaux, les investissements mobiles en France ont crû de 22 % en un an au premier semestre 2016, à 56 millions d'euros, selon l'observatoire de l'e-pub. Ce marché est capté par des acteurs de plus en plus nombreux : les régies mobiles traditionnelles, comme SFR Régie, Madvertise ou Mobvalue, mais aussi désormais par des sociétés du programmatique ainsi que des start-up technologiques, comme Databerries et Ogury, toutes deux vendeurs d'audiences qualifiées. Ce marché peut-il accueillir autant d'acteurs ? A quelles évolutions les régies historiques font face et comment y répondent-elles ? mind a interrogé plusieurs acteurs du marché publicitaire mobile : SFR Régie, S4M, Widespace, 3W Régie et Madvertise, Amplifi (Dentsu Aegis Network) et Adsquare. Un tableau comparatif complète ce dossier.

Réalité virtuelle : comment les médias doivent se positionner ?

D’abord utilisée dans l’univers des jeux vidéo, la réalité virtuelle intéresse de plus en plus les éditeurs médias. Mais comment adopter cette nouvelle technologie alors que les casques dédiés ne se sont pas encore démocratisés ? Est-il adapté au divertissement, à la fiction, au sport, ou à l'information pure ? Quels sont les investissements nécessaires et la monétisation entrevue ? mind a interrogé les éditeurs les plus actifs en France : Orange, Arte et France Télévisions, ainsi que le studio spécialisé Okio Studio, pour dresser un état des lieux du marché et des stratégies, et présenter les freins à dépasser.(…)

La publicité dynamique ne tient pas encore toutes ses promesses

La publicité dynamique, ou DCO (dynamic creative optimization), permet d'adapter en temps réel une création publicitaire en ligne en fonction du contexte ou de l'identité de l'internaute. Ce format publicitaire relativement récent a démontré son efficacité en termes de performance mais souffre encore de freins à son développement. Quels sont ses résultats ? Les contraintes à sa mise en place ? mind a interrogé Adventori, Piximedia, Teads et le trading desk Gamned.

Comment les éditeurs français utilisent Facebook Live

Facebook semble avoir pris l'ascendant sur Twitter et son offre Periscope dans son offre de vidéo en direct, d'autant que la plateforme sociale envisage désormais - avec les plus grands éditeurs - un modèle économique fondé sur les partenariats financiers plutôt que le partage des revenus publicitaires. mind a interrogé Le Figaro, Le Parisien, L'Obs et ELLE sur leurs dispositifs et leurs résultats.

Attribution : comment dépasser le dernier clic ?

Les parcours clients sur internet se sont considérablement complexifiés depuis les premiers pas du e-commerce, mais la majorité des annonceurs continuent toujours à se fier au même indicateur pour rémunérer l'action initiale recherchée : le dernier clic. Pourtant, nombre de prestataires ont développé des algorithmes de plus de en plus sophistiqués pour aider les annonceurs à mesurer la contribution de chacun des leviers marketing à leurs conversions... et contrôler le travail de leurs agences. Quels modèles pour quels annonceurs ? Avec quels résultats ? mind a interrogé Fifty-Five, Adloop, Mazeberry, Rakuten Marketing, Tracks&Facts et Price Minister pour comprendre comment aller au-delà du dernier clic. Un tableau comparatif des prestataires du secteur complète ce dossier.

Instagram : quelle communication pour quels résultats ?

Les marques peuvent communiquer sur Instagram avec des formats adaptés depuis début 2015 en France. Entre communication organique et contenus sponsorisés, quelles sont les différentes manières d'utiliser Instagram de façon efficace ? Pour quelles marques cette application de partage de photos et vidés est-elle adaptée ? Quel retour sur investissement attendre ? mind a interrogé EDF, Birchbox, BETC, La Chose, Publicis Media et Socialyse (Havas).

Visibilité garantie : les offres françaises séduisent-elles le marché ?

Aux Etats-Unis et en Australie, les acteurs de la publicité prennent des initiatives pour que la visibilité devienne la norme dans l'achat d'espaces publicitaires en ligne et que le "vCPM" remplace progressivement le CPM. En France, agences et annonceurs s'y intéressent de plus en plus et quelques régies proposent maintenant des offres publicitaires à visibilité garantie. Simple outil de communication ou réelles innovations ? Quelles sont les modalités des offres au vCPM ? Les résultats sont-il probants ? mind a interrogé des acteurs ayant lancé leurs offres, M6 Publicité et AOL, l'agence Havas et les sociétés technologiques AppNexus, Integral Ad Science et Meetrics.

MCN : comment le marché français se structure

Entre les acquisitions de Webedia, l'arrivée de grands réseaux internationaux et les initiatives encore timides des groupes audiovisuels locaux, le marché français des MCN a beaucoup évolué en un an et demi. Il se divise de plus en plus entre de puissants réseaux qui gèrent des audiences puissantes à travers la planète en s'appuyant sur des technologies pointues, et des acteurs plus agiles au positionnement d'agence ou de producteurs. mind dresse un état des lieux du marché en interrogeant les acteurs et le consultant spécialisé Mathieu Fiorenti. Un tableau comparatif vient compléter ce dossier.

Studios de création intégrés aux régies : moyens, dispositifs, résultats

Les grandes régies traditionnelles intègrent de plus en plus couramment une entité dédiée à la création de contenus pour les marques. Si elles se défendent toutes de se positionner face aux agences, cette source de diversification empiète de fait sur l'activité traditionnelle des agences de création. Quelles sont les ambitions de ces studios ? Comment sont-ils organisés ? Quels sont leurs clients ? Comment leur activité s'articule-t-elle avec celles des agences ? mind a interrogé Les Ateliers MEDIA.Figaro, Mad Lab (M Publicité-Régie Obs), Webedia Services, TF1 Live, Le Lab de France Télévisions Publicité, Creative Room (Prisma Media Solutions) et l'agence de création Fuse. Un tableau comparatif des équipes complète ce dossier. (…)

Les 10 choses à savoir pour mettre en place un paywall au compteur

Face aux difficultés du marché publicitaire, la grande majorité des éditeurs historiques, en France comme à l'étranger, ont rendu payant une partie de leurs contenus en ligne. Si le freemium s'est vite développé (des contenus gratuits et payants mélangés), le procédé du paywall est de plus en plus expérimenté. Ce "mur payant" peut être strict, ou souple quand il intervient après avoir lu gratuitement certains contenus, dans le sillage du New York Times, le premier à l'avoir installé en 2011. On parle ici de paywall au compteur (metered paywall). mind présente les enseignements tirés des dispositifs des Echos, de Libération, L'Express et La Croix.