mind n° 318
Édition complète

A la Une

Comment Spicee va utiliser son financement de plus de 7 millions d'euros

Le pure-player payant spécialisé dans les vidéos en ligne est sur le point de boucler une levée de fonds de 7 à 10 millions d’euros, notamment auprès d’un groupe média français, afin de financer son internationalisation et éventuellement la création d’une chaîne de télévision. (…)

Nos confidentiels

Julien Gardès quitte Rubicon Project

Selon nos informations, le directeur général Europe continentale & MENA du SSP américain rejoint une autre société technologique ambitieuse. Il s'agit de (...)

Arnauld de Saint-Pastou devient directeur de la régie publicitaire de la FNAC

Selon nos informations, l'ancien directeur du numérique de M Publicité - RégieObs, dont mind annonçait en décembre (…)

Un nouveau directeur du numérique à M Publicité - RégieObs

Selon nos informations, Le Monde a trouvé le successeur d'Arnauld de Saint-Pastou au poste de directeur des activités digitales de sa régie publicitaire.

L'Obs recrute un nouveau CTO

L'Obs vient de recruter un nouveau CTO. Il s'agit d'un ancien du Parisien.

CondéNast : une nouvelle émission vidéo prévue avec Michel Denisot pour Vanity Fair

Condé Nast France (Vanity Fair, AD, GQ, Vogue...) souhaite doubler ses revenus vidéo.

NRJ Global : un nouveau responsable du numérique

Selon nos informations, Leeroy Shillingford (photo), directeur général adjoint de la(…)

Dans l'actualité

Le Monde réorganise la gestion de ses données

Dans une note interne, l’amélioration du CRM a été définie comme “un enjeu essentiel” pour 2017 par le directoire du Monde. Plusieurs décisions ont été actées, comme la mise en place d'une DMP groupe et plusieurs nominations.

Fake News : des éditeurs français pourraient s'associer pendant l'élection présidentielle

Pour éviter la propagation de fausses informations dans le cadre des débats en ligne autour de l'élection présidentielle, des médias comme Le Monde, L’AFP, France Télévisions et Radio France veulent prendre des initiatives, à la fois communes et individuelles.

Le Figaro propose un nouveau format dynamique sur mobile

Le Figaro a annoncé jeudi 5 janvier proposer, au sein de son application mobile, un nouveau format narratif.

Comment Le Figaro veut relancer Viadeo

Figaro Classifieds (Le Figaro CCM Benchmark), dirigé par Thibaut Gemignani, va investir plusieurs millions d'euros dans le réseau social professionnel en le repositionnant sur le territoire français et en réalisant des synergies avec ses activités de petites annonces.

StreetPress lance une plate-forme participative

Le pure player de gauche, qui s'adresse à la jeune génération urbaine, veut peser sur le débat sociétal et politique en cassant les codes des médias traditionnels.

Vidéo : M6 investit plus de 5 millions d’euros dans un studio de production numérique

Les éditeurs médias développent leurs offres en production de contenus pour les(…)

Snapchat Discover : Sky Sports a doublé le nombre de ses visiteurs

Tous les éditeurs présents dans Snapchat Discover ne se plaignent pas de la nouvelle(…)

Un directeur adjoint de la rédaction a été nommé à BFMTV.com

Toujours rattaché à Jean-Michel Salvator, directeur de la rédaction de BFMTV.com, et Hervé Béroud, directeur général de BFMTV, (...)

Le groupe Condé Nast travaille sur un projet data mondial

Condé Nast, éditeur de Vogue, AD, Glamour, GQ et Vanity Fair, conduit actuellement un projet ambitieux depuis Londres concernant ses données.

Digiteka recrute le directeur de sa régie chez Teads

La société spécialisée dans la syndication et la distribution de vidéos accueille un nouveau directeur commercial pour sa régie et dévoile plusieurs nouveaux produits destinés à améliorer l'expérience des internautes et des annonceurs.(…)

Médiamétrie crée une direction data business gérée par Estelle Duval

Estelle Duval, qui occupait depuis fin 2011 le poste de directrice du département(…)

366 recrute une directrice commerciale digitale

Alors que le retrait du Parisien de 366 est effectif depuis quelques jours (lire sur(…)

Ad-recovery : Uponit veut aider les éditeurs à rétablir aussi leurs données

Uponit, start-up Israélienne de 15 salariés, assure qu'elle va plus loin que le simple contournement des adblockers, en rétablissant aussi le suivi des pixels et le ciblage des cookies.

Cookies : la Commission européenne veut supprimer les bannières d’information

Alors que la CNIL française a mis une forte pression ces dernières années sur les(…)

Vidéo : l’IAB souhaite une migration totale vers HTML5 d’ici juillet

Alors que Google a bloqué dans son navigateur Chrome toutes les publicités codées avec(…)

Adtech : les levées de fonds en baisse significative aux Etats-Unis

Face à Facebook et Google, de plus en plus omniprésents sur le marché publicitaire en(…)

Arena Media France : Séverine Six promue directrice générale


Un an après sa nomination comme directrice générale adjointe d'Arena Media France,(…)

Visibilité : Facebook est en discussion avec le MRC pour faire accréditer ses mesures

Alors que Facebook a reconnu à quatre reprises ces derniers mois des erreurs dans les(…)

Visibilité : Snapchat étend son partenariat avec Moat à la France et au Royaume-Uni

Alors que la fin de l’année 2016 a été marquée par plusieurs annonces de Facebook sur(…)

Coca-Cola ferme son incubateur de start-up

Trois ans après l’avoir créé, Coca-Cola ferme son programme d’incubation Founders, a(…)

Audiences et diffusion

Les usages vidéo des femmes de 25-49 ans sur ordinateur

En partenariat avec Médiamétrie//NetRatings - novembre 2016

Dossiers

Comment les régies mobiles premium affrontent la nouvelle concurrence

Avec une hausse continue des audiences, le marché publicitaire mobile connaît depuis deux ans une belle croissance : hors réseaux sociaux, les investissements mobiles en France ont crû de 22 % en un an au premier semestre 2016, à 56 millions d'euros, selon l'observatoire de l'e-pub. Ce marché est capté par des acteurs de plus en plus nombreux : les régies mobiles traditionnelles, comme SFR Régie, Madvertise ou Mobvalue, mais aussi désormais par des sociétés du programmatique ainsi que des start-up technologiques, comme Databerries et Ogury, toutes deux vendeurs d'audiences qualifiées. Ce marché peut-il accueillir autant d'acteurs ? A quelles évolutions les régies historiques font face et comment y répondent-elles ? mind a interrogé plusieurs acteurs du marché publicitaire mobile : SFR Régie, S4M, Widespace, 3W Régie et Madvertise, Amplifi (Dentsu Aegis Network) et Adsquare. Un tableau comparatif complète ce dossier.

Tribunes (gratuit)

Isabelle Le Roy (tracks&facts) : "Les annonceurs doivent faire du vCPM le standard du marché !"

Par Isabelle Le Roy (tracks&facts). Le CPM ne remplit plus sa mission de standard pour le marché publicitaire et les acteurs doivent trouver un nouvel étalon, à commencer par les annonceurs, qui doivent enfin prendre leurs responsabilités et orienter le marché, estime Isabelle LeRoy, fondatrice du cabinet de conseil tracks&facts.

Entretien avec

Alexandra Chabanne (GroupM) : "L'internalisation du programmatique par les annonceurs est un choix risqué"

Alexandra Chabanne est la directrice générale de GroupM France, qui rassemble 850 personnes dans cinq agences médias : MindShare, KR Media, Mediacom France, MEC France et Maxus. Pour mind, elle détaille l'organisation numérique de ces agences, l'approche du programmatique par le groupe et son modèle de rémunération. Elle revient aussi sur la charte annoncée en septembre, le déploiement d'une méta-DSP, et les erreurs de mesure de Facebook.

Etudes de cas

Comment Cheerz a optimisé sa campagne TV avec un outil technologique

Comment améliorer ses coûts d’acquisition au moment d’une campagne TV ? Pour répondre à cette problématique, le service d’impression photo en ligne Cheerz (plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, 35 salariés), a fait appel à TVTY, qui a développé une plateforme de moment marketing permettant notamment de synchroniser publicités TV et digitales. Maxime Schipman, head of traffic & CRM chez Cheerz et Antoine de Kermel, directeur général EMEA de TVTY, présentent les détails de cette campagne qui a permis à la start-up français, créée en 2012, de réduire son coût d’acquisition sur Facebook et Google.